Cette article fait suite à notre post sur l’intervention du professeur Arnaud Fontanet de l’Institut Pasteur sur le Coronavirus COVID-19.

Dans sa présentation, le professeur Fontanet renvoie vers trois sites web qui permettent de mieux comprendre le coronavirus.

Chacun dans leur contexte (observation/simulation/étude), ces sites montre la rapidité avec laquelle les chercheurs peuvent développer des outils bioinformatiques de data visualisation pertinents pour la communauté.

Ceci étant bien sur rendu possible à partir du moment où le partage de données épidémiologiques, génétiques, génomiques (…) est effectué.


Pour observer :

Coronavirus COVID-19 Global Cases by Johns Hopkins CSSE

Interface de visualisation de l’épidémie du COVID-19

L’université John Hopkins maintient une carte avec des données en temps réel sur le nombre de patients diagnostiqués avec le nouveau coronavirus, le nombre de patients décédés et le nombre de patients guéris. Ces chiffres sont basés sur des informations provenant, entre autres, de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC). Il peut y avoir de légères différences dans les chiffres réels .

Pour connaître les derniers chiffres confirmés, nous renvoyons aux sites web de l’OMS et de l’ECDC

Github – entrepôt de données : https://github.com/CSSEGISandData/COVID-19


Pour anticiper :

Reporting, epidemic growth, and reproduction numbers for the 2019-nCoV epidemic: understanding control

Interface de simulation de croissance de l’épidémie COVID-19

Permet de simuler des scénario de croissance de l’épidémie de COVID-19 en faisant varier quelques paramètres comme :

Serial interval (days) : nombre de jours avant de tomber malade

Outbreak start date : date de début de la maladie

Control start date : date de mise en place de controle (quarantaine, confinement,…)

Initial number of cases : nombre de cas initialement détectés

Basic reproductive number : nombre de personne à leur tour infecté par un malade si aucun contrôle n’est mis en place

Effective reproductive number with control : nombre de personnes à leur tour infecté par un malade si un contrôle est mis en place

Développé par Ashleigh Tuite et David Fisman, Dalla Lana School of Public Health, Université de Toronto


Pour étudier :

Genomic epidemiology of novel coronavirus (HCoV-19)

Outil d’analyse phylogénétique du COVIR-19

Nextstrain est un projet à open-source visant à exploiter le potentiel scientifique et de santé publique des données sur le génome des agents pathogènes. ils fournissent une vue continuellement mise à jour des données accessibles au public ainsi que de puissants outils d’analyse et de visualisation à l’usage de la communauté. L’objectif est d’aider à la compréhension épidémiologique et d’améliorer la réponse aux épidémies.

Il permet de visualiser les divergences phylogeniques entre les différentes génomes de COVDIR-19 séquencés à ce jour [ 20/02/2020 ]

En savoir plus : Hadfield et al., Nextstrain: real-time tracking of pathogen evolution, Bioinformatics (2018)

Github de l’application : https://github.com/nextstrain/ncov


About The Author

Gaël Even

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Set your Twitter account name in your settings to use the TwitterBar Section.